Epicerie anglaise ecossaise irlandaise à  Paris : catalogue vente online en France
N.1 des sites de vente d'épicerie anglo-américaine en France avec actuellement 729 articles
Confiserie
Recherche article
PAGES THÉMATIQUES

    Accueil
    Accueil Professionnels
    Bières
    Biscuits
    Boissons
    Bonnes adresses
    Boutiques
    Breakfast
    Cannelle
    Catalogue
    Charcuterie
    Condiments
    Confiserie
    Crèmerie
    Cranberries
    Crisps
    Cuisine
    Ecosse
    Epicerie
    Epicerie américaine
    Fromages
    Haggis
    Heures d'ouverture
    Irlande
    Jus de Grenade
    Liens
    NOËL / Christmas
    Pickles
    Plan du site
    Poptarts
    Produits canadiens
    Promotions
    Saumon fumé
    Surgelés
    Thés
    Vente Internet

CONFISERIE


• CADBURYS

Le cacao et le chocolat à boire ont été introduits en Angleterre dans les années 1650. Ils étaient alors un luxe apprécié de l'élite de la société anglaise.
Quand on pense "confiserie britannique" - et en particulier "chocolat" - vient inmanquablement à l'esprit le nom de Cadbury. C'est le nom de John Cadbury, fils d'une famille de dix enfants, créateur en 1824 à l'âge de 22 ans d'une entreprise familiale, en plein centre de Birmingham au 93 Bull Street qui était alors un quartier à la mode. Ce jeune Quaker faisait commerce et négoce de thé et café. Puis il commença à diversifier son activité avec du cacao et du chocolat à boire qu'il préparait lui-même de manière artisanale au mortier. Il établit en 1831 ce qui est maintenant l'entreprise internationale que l'on connaît. Les clients de la boutique de John Cadbury venaient des familles les plus prospères de Birmingham - qui seules en avaient les moyens.
Les fèves de cacao étaient importées d'Amérique Centrale ou d'Amérique du Sud. John Cadbury produisait une gamme de cacao et de chocolat à boire, celui-ci additionné de sucre. Le chocolat ne se croquait pas. Il était vendu en blocs que l'on râpait et auquel on ajoutait du lait chaud ou de l'eau chaude.
C'est son implication dans la "Temperance Society" qui amena John Cadbury à faire négoce de thé de café et de chocolat, comme alternative à l'alcool qui était considéré comme l'une des causes de la misère et du dénuement des classes laborieuses de l'époque en Grande Bretagne.
Mais d'autres grands noms de la confiserie sont eux aussi de Quakers : les Frys de Bristol, les Rowntrees et Terrys de York.

En 1919 l'entreprise J.S. Fry & Sons Ltd s'allia financièrement avec Cadbury. Les activités de Fry & Sons remontent à 1728, où un pharmacien de Bristol - Walter Churchman - commença son activité. Walter Churchman faisait déjà autorité dans l'industrie du chocolat puisqu'il reçut ses lettres de brevet de George II. C'est en 1761, à sa mort, que l'entreprise fut rachetée par le docteur Joseph Fry.

La lttérature médicale de la fin du 17ème et début 18ème siècle recommandait vivement le chocolat pour ses qualités médicinales, en particulier pour mélanger à d'autres médicaments au goût moins agréable.
Bientôt les fabricants réalisèrent que combiné avec des arômes adéquats, cette potion supposément thérapeutique pouvait être transformée en boisson particulièrement savoureuse.

Ce n'est pas avant 1897 que Cadbury produisit du chocolat à croquer. Ils commencèrent à ajouter de la poudre de lait à la recette du chocolat noir à basede masse de cacao, du beurre de cacao et du sucre. Selon les critères actuels il n'était pas particulièrement bon car sec, de texture assez grossière et pas assez sucré et crèmeux au goût du public.
Il fallut quatre années de recherches et de dur labeur avant que ne soit créé le fameux Cadbury Dairy Milk, permettant ainsi de concurrencer les chocolats français et suisses.

• BASSETTS
1842 : Georges Bassett installe sa société de confiserie à Sheffield.
1899 : les Liquorice Allsorts sont inventés - par accident :
Charlie Thompson, représentant chez Bassett's était en visite chez un grosiste avec des échantillons de spécialités à base de pâte de réglisse de crème - chips, rocks, buttons, nuggets, pugs et twists. Il présentait chaque article au grossiste qui les refusait l'un après l'autre. Le représentant ramassa maladroitement ses échantillons de toutes les couleurs qui se renversèrent et se mélangèrent sur le comptoir. Le grossiste trouva le mélange plus attirant et passa commande. Le représentant les nomma Liquorice Allsorts.
1918 : lancement des Jelly Babies sous le nom de Peace Babies.
Quand les Jelly Babies furent créés en 1918 pour célébrer la fin de la Première Guerre Mondiale, Bassett's les avaient surnommés "Peace Babies". Faute de matière premièrela production fut arrêtée pendant la Deuxième Guerre Mondiale. Quand elle reprit en 1953 ils furent nommés Jelly Babies.

• MAYNARDS
Charles Riley Maynard démarra son entreprise en 1880 en fabriquant des bonbons dans sa cuisine avec son frère Tom pendant que sa femme Sarah Ann servait les clients. La société Maynards fut inaugurée en 1896 alors qu'elle avit pris de l'expansion dans le domaine de la fabrication, de la distribution et de la vente au détail.
Les Wine Gums furent présentés en 1909 par le fils Charles Gordon Maynard. Il fut presque renié par son père, un méthodiste strict et opposé à la consommation de toute boisson alcoolique. Cependant Charles Gordon persévéra jusqu'à ce qu'il convainque son père que les bonbons ne contenaient aucun vin !
Les formes des Wine Gums : haricot, couronne, diamant, cercle et rectangle.
Les messages sur les Wine Gums : porto (port), xérès(sherry), champagne, bourgogne(burgundy) and clairet(claret).

[ RETOUR ]

L'Epicerie Anglaise Ecossaise Irlandaise de Paris • fondée en 1993
5, cité du Wauxhall • 75010 PARIS • Tél. : 01 42 00 36 20 • 01 42 02 19 17
The Paris English Irish Scottish Grocery store • established since 1993